Retour dans le
cosmos
Menu
Tout nouveau, tout beau

LEGO BOOST – Quand les fameuses briques Lego prennent vie avec la programmation simplifiée !

Vous devez être connecté pour noter cet article

Surfant sur la grande tendance de la programmation ludique pour les enfants, Lego vient tout juste de lancer LEGO BOOST, un concept unique et innovant pour donner vie à ses créations. Je vous explique tout : comment ça marche et ce qu’on en pense dans la famille Captain Cool.

lego boost logo Ce que j’adore avec Lego, c’est qu’ils n’ont pas peur d’innover, sans jamais renier leur produit culte, a priori ultra simple, la brique. J’avais été assez bluffée par l’expérience Phygitale avec LEGO Nexo Knights qui créait un hologramme en 3D, comme s’il émergeait vraiment de la tablette. J’ai raté le WeDo 2.0 mais j’attendais avec impatience LEGO BOOST, l’un des meilleurs jeux pour les enfants de 8 ans. L’idée est géniale : allier le célèbre jeu de construction et la programmation numérique, de façon simple et ludique.   Accessible dès 7 ans officiellement (mais jouable à partir de 6 ans je pense), l’application et le kit permettent de donner une nouvelle dimension aux créations Lego. Désormais, les créations peuvent bouger et faire du bruit avec juste quelques codes simplissimes. C’est super intuitif et ludique : vive la personnalisation, vive la programmation !

Comment ça marche ?

Je vous sens intrigués … “mais, comment ça marche ?”. On commence par télécharger l’application LEGO BOOST sur l’AppStore ou Google Play (c’est gratuit). Elle est reliée à une brique Lego couverte de petits plots avec capteur d’inclinaison intégré. Petits et grands enfants peuvent emboîter dessus autant de briques Lego qu’ils souhaitent. Il y a aussi des moteurs et un capteur de couleur et de distance qui permettent de multiplier les possibilités de jeu. Personnalisation à l’envi ! Mais si vous voulez faire encore plus simple pour démarrer et être guidé pas à pas dans la construction puis la programmation, le set inclut les instructions de montage pour cinq modèles prédéfinis : Vernie le robot, Frankie le chat, la Guitare 4000, le M.T.R.4 (Multi-Tooled Rover 4) et l’Autoconstructeur. Chaque modèle est super bien conçu pour aider les plus jeunes à assimiler les bases de la construction et de la programmation. En parlant de programmation justement, pas besoin d’être un petit geek : c’est très intuitif. De la même façon qu’on assemble des briques Lego, il faut “assembler” des blocs de programmation numérique pour créer des actions (avancer, reculer, émettre un son, la liste est longue… !). Ultime étape, si on a envie d’aller encore plus loin dans le jeu, on peut ajouter des enregistrements vocaux, une bonne façon de personnaliser ses créations sans avoir à écrire du texte. L’application propose aussi plus de 60 activités très inspirantes qui donnent de bonnes idées de construction, de programmation et de jeu : “Build, code, play” – “Construis, programme, joue”. Je rajouterais “Build, code, play and repeat” – “Construis, programme, joue et recommence” – tellement c’est addictif ! N’hésitez pas à regarder la vidéo de présentation ici, ce sera sans doute plus parlant…

Pour aller plus loin … un kit pour « Booster » ses créations LEGO !

Le set LEGO BOOST propose aussi une « trame créative » qui propose des instructions de montage pour trois bases de modèles très simples, à utiliser pour personnaliser ses propres créations Lego : la base marche (pour donner vie à des animaux), la base pilotage (pour créer des véhicules), et la base entrée (pour construire un château ou une station spatiale futuriste par exemple). boite lego boost Dès que les enfants maîtrisent la construction et la programmation des différents modèles LEGO BOOST, ils peuvent aussi utiliser le kit pour « booster » n’importe quelle création Lego, de LEGO City à LEGO Friends en passant par LEGO Ninjago et LEGO Batman. Ils peuvent aussi relever de mini-défis grâce au tapis de jeu fourni avec le kit et calibré pour l’application.

L’avis de la famille Captain Cool

En fans absolus de Lego, toute la famille Captain C trépignait d’impatience, vous vous en doutez ! Alors verdict ? Les grands enfants adorent. Chloé (8 ans) aime bien et elle a très vite saisi le concept mais ce n’est pas un coup de coeur absolu pour l’instant : comme elle est dans une phase assez girly, elle aurait aimé que les modèles pré-définis soient plus “filles”. Prochaine étape : faire vivre une de ses créations, elle sera moins frustrée je pense et totalement conquise. Et Jules ? Alors, bien sûr, il est un peu jeune (4 ans), mais il accroche à 300%. Il faut l’aider, mais comme il est déjà très à l’aise avec la construction, la programmation n’aura bientôt plus de secrets pour lui (en tout cas, dans les rêves de son geek de papa). Rassurée quand même, j’avoue, car le prix plutôt élevé (149 € et des brouettes) m’avait fait hésiter à sauter le pas … Mais je suis sûre maintenant que c’est un bon achat pour la famille, surtout sur le long terme. Alors ? Et vous ? Prêts à “booster” vos créations ?

LEGO BOOST en bref :

Marque : Lego Prix : entre 119 et 169 € selon les sites Âge : garçons et filles à partir de 7 ans

2 Commentaires

  1. mon 1er enfant a 30 ans, mon dernier en a 5. J’ai 6 enfant ( 6 garçon ), des légos il y en a toujours eu chez moi même pour moi quand j’étais enfant. Ceux la sont beaucoup mieux et plus créatif mais j’avoue que pour les familles nombreuses le coût est beaucoup trop élevé !! peut-être que les grands frères verront pour que le père noël soit gentil.

    1. Sacrée fratrie ! Bravo !
      Je partage votre avis, le prix des Legos est assez élevé. Ceci dit, je trouve que c’est un bien meilleur investissement que de nombreux jouets car ils durent – vraiment – dans le temps, et pour mes enfants, ce sont bien les seuls jouets dont ils ne se lassent pas. Ils jouent avec tous les jours ou presque depuis des années. On a par exemple ressorti les caisses de Legos de Papa Cool du grenier (c’est un vrai fan) mais aussi d’autres jouets en plastique. Après 30 ans, ce sont bien les seuls jouets qui peuvent se transmettre de génération en génération, et j’aime vraiment l’idée.

Laisser une réponse